Association Contact
   n°144 juin 2016 
Quoi d'Neuf Doc' ?
LE JOURNAL DES JEUNES CHERCHEURS DE L'ACADÉMIE DE MONTPELLIER

EDITO

 Nous voici déjà au mois de juin et même si la plupart des jeunes chercheurs ont un programme de travail prévu pour la période estivale, le rythme ralentira un peu après ce mois d'intense activité où l'on doit boucler des projets. Pour de nombreuses écoles doctorales c'est en effet la période des "journées de l'ED", organisées pour (et souvent par) les doctorants, et qui  vont permettre aux jeunes chercheurs de développer leur réseau disciplinaire, voire interdisciplinaire.
 Le concours MT180 s'est terminé, du moins pour la partie nationale, le 31 mai dernier à Bordeaux, mais c'est à présent à la finale internationale francophone du 29 septembre à Rabat que doivent se préparer les lauréats des 9 pays participants. Ils vont donc probablement vivre un été aussi éprouvant que les nombreux doctorants qui vont profiter de la pause estivale pour finaliser la rédaction de leur manuscrit de thèse.
 Cette étape de la rédaction est souvent un moment difficile pour les futurs docteurs. C'est pourquoi l'association Contact, en partenariat avec RéCIF, vous convie le mardi 14 juin à un nouvel "Afterwork de la recherche" autour de cette thématique, afin d'évoquer les problèmes rencontrés lors de la rédaction en conversant avec des auteurs, des écrivains invités.
 Du 17 au 19 juin aura également lieu à Montpellier la Startup Weekend sur le thème de la ville intelligente et connectée, en prévision de laquelle CONTACT avait mis en place l’atelier "Prise de parole en public" le 18 mai dernier. Voilà une opportunité de se confronter à la concrétisation d'idées innovantes. A ne pas rater !
 Enfin, le mois de juin est aussi le moment d’initier de nouveaux projets pour l'année à venir. Ainsi, CONTACT vous propose de collaborer au montage d'un événement autour de l’entreprenariat responsable pour l'automne 2016 : la  réunion de lancement aura lieu le 22 juin.
N'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez y participer (actifs@contact.asso.fr) !

Jean Boulicault

Donnez-nous votre avis sur ce journal flèche

 Vous avez des idées, des envies pour animer la vie doctorale ?
flèchePassez nous voir ou écrivez-nous !

Sommaire

Vie des doctorants

Evénements / Actus

Attention ! Nouvel arrêté de loi sur le doctorat

14 juin : Afterwork "Maintenant je rédige... ou pas !"

17, 18 & 19 juin : Startup Weekend Montpellier "Smart City, Happy Community"

Week-end Entrepreneurs responsables en préparation...

On teste l'outil DOCPRO, pour identifier, valoriser et développer les compétences professionnelles des docteurs

Concours ActInSpace Montpellier : défis relevés !

Focus sur un docteur

Fanny Dubois, "principal scientist" chez HB Biosciences, Chine

Sorties / Culture

Café-théâtre "Chapeau Melon et Bottes de poireaux"

21e Festival des fanfares de Montpellier

Exposition de peintres haïtiens à Maguelone


Vie des doctorants

Evénements / Actus

EVENEMENTS

OPTIMA

flèche 6 au 11 juin : 15e Colloque OPTIMA

L’OPTIMA, Organization for the Phyto-Taxonomic Investigation of the Mediterranean Area, organise tous les 3 ans un colloque pour faire le point sur les avancées scientifiques dans le domaine des plantes autour du bassin méditerranéen.
Cet événement est organisé en partenariat avec l’association Tela Botanica, le Conservatoire Botanique National de Porquerolles et l’Université de Montpellier.

Faculté des sciences, bât. 6, Campus Triolet

En savoir plus flèche http://www.optima2016.org/fr/home/

*****

ED58

flèche 8 & 9 juin : Colloque jeunes chercheurs ED58 "Langues, littératures, cultures, civilisations"

Ce colloque international et pluridisciplinaire, organisé par les jeunes chercheurs de troisième année de l'ED58 de l'UPV-Montpellier 3, a pour thème "L’EPREUVE DE L’ALTERITE".  Il pose la question d’une éthique comme praxis et ouvre vers des applications très concrètes : comment le rapport à l’altérité peut être expérimenté et vécu, dans un objectif de coexistence mais aussi de compréhension et de coproduction ; l’éthique et l’altérité renvoient-elles à des concepts partagés, et comment ces concepts sont-ils envisagés à travers les discours et dans l’action ?
Université Paul Valéry-Montpellier 3 - site Saint-Charles, salle des colloques 1

En savoir plus flèchehttp://colloque-d3-ed58.upv.univ-montp3.fr/

*****

flèche 9 & 10 juin : Colloque jeunes chercheurs DIPRALANG

Le colloque "Construction / déconstruction des identités linguistiques" organisé par les jeunes chercheurs du laboratoire DIPRALANG (EA 739) de l'université Paul-Valéry de Montpellier, propose une réflexion sur le rapport entre langue(s) et identité(s), selon 4 axes de recherche : "Apprentissage des langues et identité linguistique", "Migration et mobilité", "Lieux et territoires de l’identité linguistique", "Marqueurs de l’identité linguistique".
Université Paul Valéry-Montpellier 3, salles DEF 101, 110, 112

En savoir plus flèchehttp://cjc16mtp.sciencesconf.org/

 ****

DOCTISS

flèche 13 juin : Journée DOCTISS 2016 de l'école doctorale I2S

Le lundi 13 juin 2016 sur le campus St-Priest sera mis en lumière le caractère pluridisciplinaire de l'école doctorale I2S dans tout le champ des sciences exactes à travers des exposés accessibles à tous, présentés par des doctorants de l'ensemble de l'école.
Campus Saint-Priest, Montpellier

Plus d'informations : http://www.doctiss2016.fr/

*****

MCEB 2016

flèche 12 au 16 juin : MCEB 2016 – Mathematical and computional Evolutionary Biology (8th edition)

The theme of this year’s edition the MCEB conference will be "forecasting evolution": while most analyses are designed to reconstruct the past in order to understand evolution, our modern society is in dire need of anticipating the future using sound scientific approaches.
Hameau de l'Etoile (30km au nord de Montpellier)

Plus d'informations : http://www.lirmm.fr/mceb2016/

*****

flèche Mardi 14 juin à 19h : Afterwork de la recherche : "Maintenant je rédige... ou pas !"

Un afterwork pour échanger entre jeunes (et moins jeunes) chercheurs sur le thème de la rédaction, proposé par les associations Contact et RéCIF.
Entre 20h20 et 21h, trois auteurs montpelliérains, Véronique Chouraqui, Mathieu Robin et Alice Caltabiano, viendront dialoguer avec les participants sur cette thématique.

Comptoir de l'Arc, place de la Canourgue, Montpellier

Plus d'informations et inscription (souhaitable) flèche http://www.contact.asso.fr/afterworks/

*****

flèche Jeudi 16 juin à 14h : Table ronde consacrée aux Humanités Numériques (ouverte à tous)

Table ronde ouverte à tous, lors du colloque international "Des mots pour la théorie, des mots pour la pratique. Lexicographie artistique : formes, usages et enjeux", organisé par le centre de recherche C.R.I.S.E.S. du 15 au 17 juin.
Ce colloque s'inscrit dans le cadre du projet européen LexArt (ERC AdG 323761).

Université Paul Valéry-Montpellier 3 - site Saint-Charles, salle des colloques 1

Plus d'informations flèche http://crises.upv.univ-montp3.fr/manifestations-2014/agenda-de-crises-2016/juin-2016/colloque/

*****

flèche 16 & 17 juin : DOCTORIALES SCIENCES SOCIALES DE L'EAU

Cet évènement rassemblera des jeunes chercheur-e-s préparant ou ayant récemment soutenu une thèse en sciences sociales ou humaines qui aborde la question de l'eau, qu'elle soit pensée comme ressource, service, risque, espace, etc. L'objectif est de dresser un panorama des recherches récentes ou en cours et de mettre en réseau les jeunes chercheur-e-s travaillant sur ce même objet.
Université Paul Valéry Montpellier 3 - site Saint-Charles

Plus d'informations flèchehttp://www.im2e.org/conferences.asp#DOCTORIALES

*****

flèche 17, 18 & 19 juin : Startup Weekend Montpellier "Smart City, Happy Community"

Participez à la ville intelligente de demain ! De nouvelles solutions restent encore à inventer afin d’améliorer nos quotidiens et ce sont vos idées qui donneront naissance aux Smart Cities de demain.
IAE Montpellier (bât. 29), Campus Triolet, Place Eugène Bataillon

Plus d'informations flèchevoir article

*****

flèche 7-9 juillet : Université d'été sur la création d'entreprise dans le domaine des sciences de la vie
organisé par l'Institut Pasteur et Medicen Paris Région

Première Université d'été consacrée à la valorisation de la recherche et à la création d'entreprise dans le domaine des sciences de la vie, organisée par l'Institut Pasteur, en partenariat avec le pôle de compétitivité Medicen Paris Region.
Cet évènement est destiné aux doctorants, post-doctorants, chercheurs et ingénieurs intéressés par la création d'entreprise dans le domaine des sciences de la vie. Il vise à présenter aux participants les raisons d'innover, le contexte français et international de la création d'entreprise dans le domaine des sciences de la vie, l'accès aux financements, les premières étapes pratiques de la création d'entreprise et quelques pistes pour les franchir avec succès.  

Plus d'informations flèche site de l'événement

PRIX DE THÈSE

flèche Prix de la Fondation Médéric Alzheimer

La Fondation Médéric Alzheimer lance son appel à « Prix de thèse 2016 » en sciences humaines et sociales et en santé publique, d’un montant de 10 000 €.
Ce Prix récompense les titulaires d’une thèse de doctorat en sciences humaines et sociales ou en santé publique, soutenue entre le 15 septembre 2014 et le 31 mai 2016, en lien avec la maladie d'Alzheimer.

Date limite de retour des dossiers : le 17 juin 2016

Plus d'infos sur : http://www.fondation-mederic-alzheimer.org/Nos-Actions/Soutien-a-la-recherche/Prix-de-these-2016

APPEL à PROJET

flèche Appel à projets MSH Sud

 La MSH Sud est heureuse de vous annoncer le lancement de son premier appel à projets, associé à un appel à participation au projet NumeRev (portail de revues numérique enrichi).
Date limite de dépôt des projets : 20 octobre 2016

Plus d'infos sur : http://www.languedoc-roussillon-universites.fr/recherche/la-msh-sud/appel-a-projets-msh-sud

flèche Toutes les actualités de la recherche et de la vie doctorale sur le site de Contact

retour au sommaire


Important

Nouvel arrêté de loi sur le doctorat !

Le nouvel arrêté (du 25 mai 2016) fixant le cadre national de la formation et les modalités conduisant à la délivrance du diplôme national de doctorat est paru (v. le texte de loi flèchehttps://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2016/5/25/MENS1611139A/jo/texte).
Il entre en vigueur au 1er septembre 2016.

Par cet arrêté, sont abrogés les arrêtés précédents règlementant le doctorat, c'est-à-dire :
 - l'arrêté du 3 septembre 1998 relatif à la charte des thèses ;
 - l'arrêté du 6 janvier 2005 relatif à la cotutelle internationale de thèse ;
 - l'arrêté du 7 août 2006 relatif à la formation doctorale ;
 - l'arrêté du 7 août 2006 relatif aux modalités de dépôt, de signalement, de reproduction, de diffusion et de conservation des thèses ou des travaux présentés en soutenance en vue du doctorat.

Les principaux points modifiés par le nouvel arrêté concernent :
• la "charte du doctorat" (qui remplace la charte des thèses) : elle est établie non plus par l'établissement mais par chaque l'école doctorale, sous la responsabilité de l'établissement, et doit notamment mentionner les recours possibles en cas de conflit entre le doctorant et son directeur de thèse (art. 12).
• une "convention de formation" est établie entre le doctorant et son directeur de thèse, qui stipule très précisément toutes les les modalités et conditions de la formation doctorale, le projet professionnel et le parcours individuel de formation du doctorant (art. 12). 
l'instauration d'un comité de suivi individuel du doctorat, qui existait déjà dans certaines écoles doctorales mais devient maintenant obligatoire pour tous les doctorants (art. 13).
• la limitation de la durée du doctorat, qui ne pourra pas excéder 6 ans et se fait "en règle générale" en 3 ans "en équivalent temps plein consacré à la recherche", avec la possibilté (à titre exceptionnel) de bénéficier d'une année de césure (art. 14).
 la réalisation par le doctorant d'un portfolio listant toutes les activités du doctorant durant son doctorat (enseignement, diffusion de la culture scientifique, etc.) et valorisant les compétences acquises (art. 15).
• la direction scientifique du projet doctoral. La principale nouveauté est que la co-direction de la thèse peut être assurée par une "personne du monde socio-économique reconnue pour ses compétences dans le domaine", sur proposition du directeur de l'école doctorale et si le directeur de l'établissement donne son d'accord. Dans ce cas, le nombre de co-directeurs peut être alors porté à 3, au lieu de 2 (art. 16).
Cet article 16 suscite cependant quelque interrogation. En effet, à part cet ajout sur la possibilité de co-direction par une personne du monde socio-économique, le texte est quasiment identique à celui de l'arrêté précédent, si ce n'est qu'à propos des enseignants ou personnels d'établissements d'enseignement supérieur ou d'organismes de recherche susceptibles d'assurer la direction ou co-direction de la thèse, la mention "habilités à diriger des recherches" a tout simplement disparu (art. 16, al. 1). On peut supposer qu'il s'agit là d'une coquille du rédacteur, qui sera corrigée, car en l'état on comprend mal sur quels critères serait établie l'aptitude à assurer la fonction de directeur ou co-directeur du projet doctoral.

• la soutenance (art. 18) : dans le cas de travaux impliquant des personnes du monde socio-économique, le nombre des rapporteurs peut passer de 2 à 3. La composition du jury doit permettre "une représentation équilibrée des femmes et des hommes".
Il est par ailleurs précisé - et c'est une point important - que le directeur de thèse participe au jury mais ne prend pas part à la décision.

Nous ne signalons là que les grandes lignes des changements apportés par cet arrêté. Pour en savoir plus, nous vous renvoyons à lecture du texte de loi flèche arrêté du 25 mai 2016.
ainsi que des arrêtés précédents abrogés par le nouvel arrêté :
- arrêté du 7 août 2006 relatif à la formation doctorale
- arrêté du 7 août 2006 relatif aux modalités de dépôt, de signalement, de reproduction, de diffusion et de conservation des thèses ou des travaux présentés en soutenance en vue du doctorat
- arrêté du 3 septembre 1998 relatif à la charte des thèses
- arrêté du 6 janvier 2005 relatif à la cotutelle internationale de thèse

retour au sommaire


Contact
Rotary

14 juin : Afterwork de la recherche
"Maintenant je rédige... ou pas !" 

14 juin à 19h au Comptoir de l'Arc, place de la Canourgue, Montpellier

Afterwork

L’association Contact, en partenariat avec l’association RéCIF (Réseau des Chercheurs Italiens en France), organise des afterworks afin de développer et dynamiser la communauté des chercheurs montpellierains. Ces événements se déroulent en semaine après la journée de travail, alliant ainsi un moment de détente à l'opportunité d'échanger entre chercheurs - jeunes ou moins jeunes... Chercheurs de tous âges, toutes expériences, venez réseauter seuls ou avec vos collègues de tous horizons !

Le mardi 14 juin, nous vous proposons de rencontrer des auteurs pour parler "rédaction". Qu'il s'agisse de sa thèse, d'un roman fictionnel, d'un scénario ou encore d'une biographie, le syndrome de la page blanche peut survenir à tout moment et chez tout le monde. Si cet épisode provient fort probablement de causes différentes selon les situations, nous vous proposons tout de même d'aborder le sujet entre jeunes chercheurs au cours d'un afterwork, mais aussi d'échanger avec trois auteurs d'horizons complètement différents.

RéCIF (Réseau des Chercheurs Italiens en France)

Avec ses deux bureaux, à Paris et à Montpellier, RéCIF est un réseau de personnes, d’idées et de projets, créée dans le but de réunir les chercheurs et les professionnels italiens opérant en France dans les domaines de la Recherche, de l’Entreprise et de la Culture.

Pour plus d'info, visitez notre site web :
http://www.recif-association.com
ou ecrivez-nous à recif.info@gmail.com.

De manière informelle nous vous proposons de rencontrer les auteurs au Comptoir de l'Arc, place de la Canourgue, à Montpellier. Une partie de la soirée, entre 20H20 et 21h, sera structurée afin de présenter les auteurs et d'interagir avec eux sous une forme de table ronde, à la suite de quoi nous vous proposons de continuer vos échanges, comme en début de soirée, de manière libre.

Les trois auteurs montpelliérains qui nous ferons l'honneur d'échanger avec les jeunes chercheurs sont Véronique Chouraqui, Mathieu Robin et Alice Caltabiano.
Rendez-vous à partir de 19h au Comptoir de l'Arc. Venez nombreux ! 

flèche Inscription recommandée

Plus d'infos sur la page de CONTACT flèche http://www.contact.asso.fr/afterworks/

Andrea Castellano / Jean Boulicault

retour au sommaire


Contact
STW2016

Startup Weekend Montpellier
"Smart City, Happy Community" : 17, 18 & 19 juin

                             IAE Montpellier (bât. 29), Campus Triolet, Place Eugène Bataillon

Participez à la ville intelligente de demain ! 

En 2050, la population mondiale comptera plus de 9 milliards d’habitants dont 75% habiteront en ville. Le grand défi des prochaines années sera donc de réussir à vivre mieux et plus nombreux en utilisant un minimum de ressources.

Grâce aux Nouvelles Technologies mais aussi grâce à la prise de conscience, à la communication des informations et à l’anticipation des besoins de demain, les réseaux s’organisent et de nombreuses solutions émergent.

Montpellier Méditerranée Métropole est l’un des précurseurs en matière de villes intelligentes et connectées, en France mais également à l’international, et c’est la raison pour laquelle nous avons souhaité dédier l'édition 2016 à ce thème.
Placer le citoyen au cœur du projet, proposer une gouvernance responsable, durable et transparente, réduire les impacts environnementaux, améliorer l’attractivité du territoire, favoriser la participation, l’implication et la mise en réseaux, ce sont là les fers de lance du développement des villes intelligentes.

De la décongestion du trafic urbain, en passant par les services rendus aux citoyens, par la santé, l’éducation ou encore la maîtrise des consommations d’énergie et le recyclage des déchets individuels et collectifs, de nouvelles solutions restent encore à inventer afin d’améliorer nos quotidiens et ce sont vos idées qui donneront naissance aux Smart Cities de demain.

Pour tout savoir sur le Startup Weekend flèche site internet       /      Pour participer flèche inscrivez-vous ici


Contact
 

Week-end Entrepreneurs responsables en préparation...

 

Vous souhaitez vous rapprocher du monde de la création d’entreprise ?

Vous impliquer dans l’organisation d’un évènement rassemblant doctorants, docteurs et ingénieurs ?

Vivre une aventure humaine singulière, dans la nature, le temps d’un week-end ?

N’hésitez pas à nous envoyer un mail pour en savoir plus et participer à l’une de nos prochaines réunions !
La réunion de lancement aura lieu le 22 juin.

Contactez-nous à actifs@contact.asso.fr

retour au sommaire


DOCPRO

On teste l'outil DOCPRO, pour identifier, valoriser et développer
les compétences professionnelles des docteurs

On ne le répètera jamais assez, l’insertion professionnelle des docteurs dans le milieu industriel dépend non seulement de leur expertise, mais surtout de la mise en avant de leurs fameuses « compétences transversales » développées au cours de leur doctorat. Ces dernières sont parfois difficiles à identifier et donc à valoriser dans une candidature, tant l’expérience doctorale nous pousse à nous focaliser sur un sujet très précis et technique.

DOCPRO c’est quoi ?
Créé en 2015 par l’Intelli’agence (ex-association Bernard Gregory), la Conférence des Présidents d’Université (CPU) et le MEDEF, DOCPRO est un outil de réflexion, de préparation et de communication à destination des docteurs souhaitant intégrer le domaine de l’entreprise. A travers 24 compétences réunies en 4 pôles (cœur de métier, qualités personnelles et relationnelles, gestion de l'activité et création de valeur, mais également stratégie et leadership), il propose au futur candidat de faire le bilan de son expérience doctorale, non pas sur le plan scientifique, mais sur le plan de la gestion, du management, de la communication et du relationnel.

DOCPRO

Grâce à une interface simple et graphique, vous pouvez créer votre profil, ajouter les compétences que vous estimez avoir acquises ou bien celles qui sont en cours d’acquisition. Chaque compétence est découpée en 3 phases d’évolution (phase 1 débutant, phase 2 avancé et phase 3 expert), qui sont décrites brièvement par des savoir-faire et des savoir-être, afin de vous aider à mieux situer votre progression (voir l’image ci-dessous en exemple). Vous pouvez aussi y associer une expérience vécue pour plus de précision.

DOCPRO

Enfin, DOCPRO vous propose également de lier votre profil aux sites de réseaux professionnels comme Linkedin ou Viadeo, ce qui permet aux potentiels recruteurs d’identifier d’un seul coup d’œil vos compétences.

Notre avis
DOCPRO est un très bon outil, gratuit, qui a le mérite d’être accessible à tous contrairement aux formations et bilans de compétences traditionnels, qui peuvent être coûteux et/ou avec un nombre de places limité. Il ne se substitue pas à ces formations et bilans mais doit être plutôt vu comme un complément pou qui souhaite se projeter dans le milieu industriel. La définition des compétences et leur descriptif sont intéressants et sont source de mots-clés utiles pour toute candidature. Cependant, DOCPRO reste un outil jeune, encore peu visible des recruteurs (peu d’offres d’emploi disponibles sur le site même de DOCPRO), d’où l’intérêt de lier son profil directement avec celui des sites de réseaux professionnels, où il constituera une source d’informations complémentaires. L’interface est ludique et épurée mais on peut regretter quelques redondances, notamment dans la partie « justification » des compétences, où finalement une seule expérience peut servir à justifier plusieurs compétences. Pour terminer, DOCPRO a néanmoins l’avantage d’être bien plus qu’un simple outil destiné à la recherche d’emploi, il pourra par la suite vous servir de référentiel pour votre évolution professionnelle et vous aider à fixer vos objectifs de carrière à moyen et long terme.

Amélie Tora

 www.mydocpro.org/fr

retour au sommaire


Contact

Concours ActInSpace Montpellier : défis relevés !

Les 20 et 21 mai derniers a eu lieu la seconde édition d’Act’InSpace :
deux jours pour s’immerger dans le monde de la création d’entreprise !

ActInSpace

Ce hackathon, organisé en simultané dans 13 pays et 26 villes dans le monde, a connu cette année sa première édition sur Montpellier, grâce à l’implication du BIC et de nombreux partenaires, dont l’association Contact.

L’objectif : imaginer un projet cohérent à partir d’un des brevets du spatial mis à disposition par les partenaires de l’évènement, comme le CNES ou Airbus.

Au programme : de la créativité, une super ambiance conviviale mais studieuse, une nuit qui fut très courte pour certains, et des coaches des plus efficaces pour aider nos participants.

La force de l’évènement : une forte cohésion et motivation entre les membres de chaque équipe et des concepts aboutis, le tout en moins de 48h.

A l’issue de ce challenge, deux projets ont été récompensés par le jury : le premier permettra une communication plus aisée aux personnes muettes, et le second permettra de valoriser des images issues du spatial, notamment dans le domaine de l’agriculture.
Tous les participants et organisateurs étaient unanimes, à la fin de ces deux jours intenses : ils s'estimaient très chanceux d'avoir pu participer à une telle aventure humaine ! Alors, pourquoi pas vous... à la prochaine édition ?

ActInSpace

ActInSpace (suite...)
L’équipe gagnante participera à la finale nationale, qui se déroulera le 28 juin durant le "Toulouse Space Show" organisé par le CNES, à l'issue de laquelle l’équipe lauréate se verra offrir un voyage à Kourou pour assister au lancement d'une fusée Ariane et représentera la France lors de la finale internationale, le 29 juin, dont le prix est un "Vol Zéro-G", l’expérience incroyable d’un vol en apesanteur !

Christelle Siddi

retour au sommaire



Focus sur un docteur

Fanny Dubois
         "Principal scientist" chez HB Biosciences, Chine

Le doctorat est l’apprentissage de la recherche par la recherche. La polyvalence des compétences
et les multiples connaissances qu’il apporte permettent aux docteurs de s’épanouir dans de nombreux domaines.

Ce mois-ci, focus sur Fanny Dubois, principal scientist à HB Biosciences, China.

Fanny Dubois, de la thèse jusqu’à votre poste actuel, pouvez-vous nous dire quelques mots sur votre parcours ?
J'ai réalisé mon PhD en biochimie en Grande-Bretagne, à l’Université de Dundee au sein de la MRC Protein Phosphorylation and Ubiquitylation Unit. Dans cette unité, un partenariat avec des compagnies pharmaceutiques était établi, ce qui permettait aux PhD et aux post-docs d’avoir une double vision de la recherche scientifique (celle du monde académique et celle du privé), qui sont bien entendu assez différentes. Le centre de recherche ainsi que l’unité disposaient aussi de moyens financiers importants et la logistique était donc facilitée.
Par la suite, ma première expérience post-doctorale s’est déroulée en France, dans un laboratoire plutôt axé sur une recherche très académique et avec des moyens très différents. A la fin de mon contrat, j’ai su que le monde académique n’était pas fait pour moi. Après une période de chômage, j’ai eu une deuxième opportunité académique, dans un domaine de recherche très différent de mon domaine de formation, mais qui me proposait une collaboration avec une société de biotechnologies. Je savais de par mon PhD que c’était cela dont j’avais besoin, afin de rejoindre définitivement le secteur privé. Aujourd’hui je travaille dans une CRO (Contract Research Organization) en Chine, qui est un prestataire de recherche pour les grands groupes pharmaceutiques.

En quoi consiste votre métier ? Quelles sont vos différentes tâches et missions dans votre poste actuel ?
En fonction des compagnies privées, les termes relatifs aux postes sont différents. Mon poste de "principal scientist" consiste avant tout à créer une équipe de techniciens, à les encadrer de façon à ce qu’ils puissent travailler de manière indépendante à la paillasse, à les former pour qu’ils travaillent tous de la même façon, leur rôle étant de réaliser les expériences pour me laisser le temps de me consacrer à un autre aspect de mon métier. Ce temps me sert à implémenter d’autres techniques, à monter des projets mais aussi à rencontrer des clients.
Il y a deux aspects : le management et le business. La gestion du temps est essentielle : en effet, à l’inverse du milieu académique ou en recherche dans les compagnies pharmaceutiques, où l’on laisse un peu de temps et d’espace pour réfléchir aux projets, dans les CRO le client qui nous contacte veut généralement des résultats rapidement. Il y a donc peu de place pour une réelle réflexion scientifique, il faut agir vite et avoir une équipe qui soit capable de faire le travail rapidement et de façon identique dans un souci de traçabilité.

Avez-vous été confrontée à des difficultés lors de votre recherche de poste à l’étranger et lors de votre expatriation ? Quelles sont les différences avec le marché français (ou plus généralement européen) ?
Je pense que rechercher des postes à l’étranger n’est pas difficile et peut-être moins difficile qu’en France. Malheureusement, les industriels français n’aiment que moyennement les docteurs (cela dépend aussi des opportunités), je dirais donc que c’est plus facile de chercher et de trouver à l’étranger. C’est surtout la mise en place du réseau qui prend du temps et il faut bien savoir ce que l’on veut faire et où l’on veut aller. Tout n’est qu’une question d’opportunité ; il y a un tas de façons de s’y prendre et cela dépend également de la personne qui est en recherche. L’expatriation est toujours un moment difficile et stressant, surtout quand on parle seul et loin.

Que vous a apporté - et vous apporte - votre formation doctorale dans votre travail ?
Une réflexion constante, une remise en question, mais la formation doctorale n’en est qu’une partie car le post-doc est également une part importante de cette formation scientifique.

Votre métier correspond-il au projet professionnel que vous envisagiez pendant la thèse ?
Oui et non, comme chaque métier exercé. J’ai toujours su que je ne voulais pas être maître de conférences et faire de l’enseignement. Au début de ma thèse, travailler au CNRS ou à l’INSERM était mon plan de carrière mais à la fin de ma formation doctorale je n’en étais plus vraiment sûre. J’avais compris que ma façon de travailler et mes envies ne correspondaient peut-être pas aux postes proposés par ces deux organismes mais aussi et de façon plus générale au milieu académique. C’est pour cette raison que j’ai fait un post-doc plutôt axé académique pour être sûre de mon choix. En revanche, la compagnie pour laquelle je travaille aujourd’hui ne fait pas de recherche pure, mon expérience académique me permet donc de mieux appréhender les grandes compagnies pharmaceutiques avec lesquelles nous travaillons.

Quelles sont vos perspectives d’évolution et, plus globalement, votre plan de carrière ?
Apprendre le maximum et surtout développer la partie management de mon CV. Pour l’évolution, chaque chose en son temps mais il faut bien sûr évoluer, surtout dans le domaine de la science qui est très compétitif. Comme je l’ai dit précédemment, cela dépend également des opportunités tout au long de votre carrière et du networking.

Enfin, quel(s) conseil(s) donneriez-vous aux jeunes doctorants et docteurs souhaitant intégrer le secteur privé, en particulier à l’étranger ?
Prendre des contacts dès maintenant, savoir où l'on veut aller et pourquoi.
Bon courage !

Propos recueillis par Amélie Tora

retour au sommaire



Sorties / Culture

Café-théâtre "Chapeau Melon et Bottes de poireaux"
Jeudi 9 et vendredi 10 juin, 19h30, Maison des étudiants Aimé Schoenig, site Richter

Pour clôturer la saison culturelle universitaire, la MDE Aimé Schoenig vous invite à participer à une soirée loufoque où s'enchaîneront de nombreux thèmes tirés du chapeau dans la bonne humeur.

"Prenez comme ingrédients une jupe, une bombe et un bar. Ajoutez un peu d'action, une pincée d'humour, une touche d'effets spéciaux et des rebondissements sans modération. Mélangez le tout et faites cuire à feu doux sur la soirée. Vous avez là la recette du repas que vous propose la compagnie Fac Simulé. Remarqué par les grands chefs pour son fort goût en bouche à base de quiproquos, ses saveurs relevées en scènes de ménages et son piquant épicé plein de surprise, ce plat ne vous laissera certainement pas indifférent."

Spectacle GRATUIT mais ATTENTION : nombre de places limité, réservation obligatoire : mde-richter@umontpellier.fr / 04 34 43 24 11

retour au sommaire


21e Festival des fanfares de Montpellier : "Le quartier fait ses cuivres"
Samedi 11 juin, Quartiers Beaux-Arts et Boutonnet
Atention ! la fête se prépare déjà les 9 et 10 juin

Comme tous les ans, les quartiers Beaux-Arts et Boutonnet fêtent le retour des beaux jours en fanfare et, cette année, "le quartier fait ses cuivres" : on vide ses greniers, on range, on nettoie, et on astique - trompettes, trombones, tubas et saxophones - pour une grande fête de la musique de rue et de la joie de vivre !

Près d'une vingtaine de fanfares seront présentes ce 11 juin à Montpellier, des fanfares d'ici (les Kadors, Bakchich, Fanfar'ov), d'à côté (Attila & les Huns II,III,IV de Nîmes), d'un peu plus loin (Le Pompier Poney Club de Marseille, Pink it Black de Grenoble, Westcostars de Nantes, IrkarghNymphonik Orchestra, Tabatakash et Rolland Merguez de Paris, Qki Sador de Versailles, Tintamarre et Postillons de Saint-Quentin, Tractopelle de Lille), d'encore plus loin (Bandarra Street Orkestra d'Espagne) ou même de très très loin (Cimarrona la Original Domingueña du Costa Rica).

Quel est le programme de la journée ?

Eh bien, pour commencer, c'est un grand vide-grenier qui aura lieu le samedi matin, de 8h à 13h, dans les quartiers Beaux-Arts et Boutonnet (vous trouverez tous les détails utiles sur les sites des associations Bout'entrain et Bozart), animé à partir de 10h par les différentes fanfares.
De 15h à 17h, chaque fanfare viendra se présenter, sur la Place Emile Combes (flèche voir le plan), en jouant 2 morceaux de son répertoire, ce qui vous permettra de préparer votre programme de la soirée en sélectionnant vos fanfares préférées pour la Fête des Fanfares, qui se déroulera de 19h à 1h, sur différentes scènes dans la zone Beaux-Arts-Boutonnet (flèche v. le programme détaillé).

Mais ce n'est pas tout... car la fête commence déjà les 9 et 10 juin !

Le jeudi 9 juin, à 22h à l'Esplanade de la Musique (quartier Beaux-Arts), vous pourrez assister à la projection du film "En fanfare", un documentaire de Marin Rosenstiehl et Olivier Schwob sur le Festival des fanfares de Montpellier. De 20h à 22h : concert de la Fanfare des Kadors et projection de photos du collectif "Objectif Image Montpellier".
Le vendredi 10 juin, c'est l'accueil des fanfares dans différents quartiers de la ville. A partir de 20h, 8 quartiers de Montpellier (St-Roch, Sainte-Anne, Candolle, La Canourgue, Courreau/Gambetta, Méditerranée, Les Aubes, Les Arceaux) et leurs 12 associations reçoivent le Festival des Fanfare :  chaque quartier organise sa soirée en présence de plusieurs fanfares du Festival...            

Il est important de savoir que le Festival des fanfares est organisé par l'asso "L'ARC-EN-CIEL DES FAUBOURGS ", une vingtaine de bénévoles qui préparent l'événement tout au long de l'année, secondés par une centaine d'autres bénévoles durant la semaine du festival. Participent également à l'organisation du festival les associations de quartier Bout'entrain et Bozart, et les fanfares montpelliéraines Bakchich et Les Kadors. Et notez bien que les fanfares viennent à leurs frais et ne perçoivent pas de cachet (elles sont seulement nourries, abreuvées et logées).

Pour tout savoir sur le festival flèche site web du Festival des fanfares

Téléchargez le programme (pdf)

retour au sommaire


Exposition de peintres haïtiens
Cathédrale de Maguelone, du 4 au 30 juin

L'exposition est organisée par l'association les Compagnons de Maguelone en partenariat avec l'APAM (Association pour la Promotion des Arts du Monde, basée à Nîmes). Depuis 28 ans, l'APAM achète des tableaux et des scultptures en Haïti et les revend en France et en Europe, aux seuls bénéfices de trois écoles et d'un orphelinat. Elle va ainsi de l'œuvre d'art à l'œuvre humanitaire.
Les peintures exposées ne sont pas des toiles achetées pour quelques dollars dans les rues de Port-au-Prince ou de Saint Domingue mais les œuvres d'authentiques artistes haïtiens.

Cette exposition peut être aussi l'occasion de découvrir, ou redécouvrir, la cathédrale de Maguelone, toute proche de Montpellier mais hélas un peu oubliée des citadins, isolée sur sa presqu'île, entre mer et étangs. Cette église-forteresse fut pourtant, pendant un millénaire, le siège d’un évêché important, un fief pontifical et le refuge temporaire de plusieurs papes, avant de connaître l’abandon, lorsque l'évêché fut transféré de Maguelone à Montpellier au XVIe siècle, puis la destruction de ses fortifications et de ses tours un siècle plus tard, et le pillage ensuite. Classée "monument historique" depuis 1840, elle fut en partie restaurée à la fin du XIXe siècle et la petite presqu'île jusqu'alors dénudée fut plantée d'essences méditerranéennes, qui lui confèrent son charme si particulier.
La cathédrale à elle seule vaut le déplacement (vous pouvez d'ailleurs vous faire une idée des lieux grâce à la visite virtuelle proposée sur le site des Compagnons de Maguelone). Et puis la mer est à deux pas et, en cette saison, rien de tel qu'une petite baignade pour une immersion plus complète en terre languedocienne.

Pour en savoir plus flèche site de la Cathédrale de Maguelone

Comment accéder à la cathédrale  flèche site de la commune de Villeneuve-lès-Maguelone

retour au sommaire


Ce numéro de "Quoi d'Neuf Doc' ?" vous a-t-il plu ?

Donnez-nous votre avis : l'avez-vous trouvé...

très intéressant ? intéressant ? peu intéressant ? sans intérêt ?


Soutenez notre action en adhérant à Contact ! C'est simple et gratuit.
Adhésion en ligne sur le site : http://adherer.contact.asso.fr
Pour nous écrire : actifs@contact.asso.fr

 Restons en contact ! Sur le site de l'asso : http://www.contact.asso.fr/
Et suivez-nous sur Twitter@assocontact    @_ADUM_   et sur Facebook  https://www.facebook.com/Contact.Association.

Réunions au 3e étage du bâtiment 13 de l'Université de Montpellier, site Triolet (-> plan d'accès)
Prochaine réunion : mercredi 15/06 de 12h30 à 13h45

Équipe de rédaction juin 2016 : Jean Boulicault, Christelle Siddi, Amélie Tora, Andrea Castellano, Catherine Morales, Pascale Climent-Delteil.
Crédits photos : "Exposition de peintres haïtiens" : http://www.compagnons-de-maguelone.org et http://www.villeneuvelesmaguelone.fr/index.php.
Quoi d'Neuf Doc' ? est une publication de l'association Contact, distribuée à tous les doctorants de Montpellier par voie électronique. Ce journal est réalisé par des membres de l'association Contact, qui sont des doctorants et docteurs s'investissant bénévolement tout au long de l'année.
Tout doctorant ou ancien doctorant des écoles doctorales de l'Académie de Montpellier est membre de droit de l'association.

ASSOCIATION CONTACT
Université de Montpellier – Boîte11 Place E. Bataillon – Bâtiment 13. Tél. : 04 67 14 48 16 – Site : www.contact.asso.fr
Permanences : 9h-17h à l'UM, site Triolet, bât 13, 3e étage.
19881